Pour qui ?

Public concerné : adultes et adolescents

La prise en charge de l’adulte :

En fonction de vos besoins et du motif de la consultation, nous déciderons ensemble de la nature de la prise en charge. Il s'agit d'une co-construction du cadre de la rencontre, reposant sur un échange et une écoute attentive et bienveillante. Parfois plusieurs séances peuvent être nécessaires afin de trouver le cadre qui vous correspond au mieux.

               La prise en charge de l’adolescent :

La prise en charge du mineur repose sur le même principe que la prise en charge de l’adulte à quelques différences près.

Toutefois,

Ø  Si c’est le parent ou un adulte qui a pris rendez-vous pour le jeune :

  • S’il vient seul, je reçois l’adolescent comme un adulte. Les parents ou responsables légaux peuvent cependant venir en début ou fin de séances afin d’échanger dans le respect de la confidentialité.
  • S’il vient accompagné d’un adulte, l’entretien visera à mettre en lumière qui est demandeur ou dans le besoin d’une prise en charge. C’est à la personne à l’origine de la prise de rendez-vous qui est invitée à s’exprimer en premier.

®    Accord sur une prise en charge, l’adulte accompagnateur quitte la pièce et l’adolescent sera autonome la gestion des prises de rendez-vous.

®    Désaccord sur une prise en charge, nous essayions de clarifier la position de chacun, notamment celle de l’adolescent. Selon situation, il peut être convié à venir me voir seul ultérieurement.

 

        Deux solutions sont à envisager :

  • l'adolescent est d'accord, très vite nous pourrons faire sortir l'adulte après lui avoir expliqué le cadre de nos rencontres et ma pratique. L'adolescent prendra ses rendez-vous de manière autonome. 
  • l'adolescent n'est pas demandeur. Je fais alors s'exprimer chacun sur sa position. J'essaie d'établir une relation de confiance et propose à l'adolescent de venir me voir seul trois séances. A l'issue de celles-ci, il sera le seul à prendre une décision sur la continuité d'un suivi.

Mineur ou adulte, il est très compliqué de travailler avec quelqu'un qui n'est pas demandeur. Malgré des difficultés rencontrées, il faut parfois du temps avant de se sentir prêt à entamer un suivi psychologique et à y retirer des bienfaits - Chez l’adolescent, comme chez l’adulte - .